h. glovelier / m. casanovas / v. stucki

te voilà, houspillé
poignée de plume
fatigué, tout mouillé
plein d'amertume

débarqué
sur le bord de ma fenêtre
un moment de répit
accordé par le vent

t'imaginais le monde pas si froid
la pluie pas si drue
le ciel portait pourtant son meilleur bleu
pour ton premier envol

t'as quitté ton nid serré
laissé les habitudes
allégé tu t'es envolé
t'as choisi la solitude

le regard vers l'horizon
tu n'as pas vu s'élever les nuages
tu n'pouvais pas savoir
ils passent vite du blanc au noir

t'imaginais le monde pas si froid
la pluie pas tellement drue
le ciel portait pourtant son meilleur bleu
pour ton premier envol

entre toi et moi juste un carreau
il n'y a ni devant ni derrière
on ne peut pas tout prévoir
nous sommes tous parfois de petits oiseaux
s'il nous manque le vent arrière
pour contrer le désespoir

j'imaginais le monde pas si froid
la pluie pas tellement forte
le ciel portait pourtant son meilleur bleu
pour mon premier envol